J-4 pour Crew 4 ?

Crédit : SpaceX

Six jours de rabe pour Axiom 1

Les changements de calendrier auront été fréquents ces dernières semaines pour Crew 4, le prochain équipage d’astronautes à rejoindre la Station spatiale internationale, qui a notamment été obligé d’attendre que se termine la mission privée Axiom 1.

Celle-ci, qui a démarré le 8 avril, devait au départ durer dix jours, et donc amerrir le 18 avril au large de la Floride.

Sauf que de mauvaises conditions météo se sont entre temps installées sur la zone de récupération, empêchant Axiom 1 de rentrer comme prévu : le 20 avril, la Nasa tablait sur une fin de mission quatre jours plus tard, à 17 h 46 (Temps Universel).

Si les trois touristes de l’ISS devraient du coup voir leur séjour gratuitement prolongé de six jours, le départ de Crew 4, lui, se voit décalé au plus tôt au 26 avril à 8 h 15 (TU), avec des possibilités de lancement supplémentaires les 27 et 28 avril…

Crédit : SpaceX

Equipage parfaitement mixte

En attendant, l’équipage de Crew 4 se trouve en quarantaine au Centre spatial Kennedy, en Floride.

Il est composé de deux hommes et deux femmes : les astronautes américains Kjell Lindgren (49 ans, 2e vol spatial), Robert Hines (47 ans, 1er vol) et Jessica Watkins (33 ans, 1er vol), et l’astronaute italienne Samantha Cristoforetti (bientôt 45 ans, 2e vol).

Leur mission, qui doit durer jusqu’au début du mois de septembre, constituera la plus grande partie de l’Expedition 67 de l’ISS, qui a démarré le 30 mars (au moment où le Soyouz MS 19 rentrait sur Terre), et qui se trouve actuellement sous le commandement de l’astronaute américain Thomas Marshburn.

La mission est également désignée USCV 4 (US Crew Vehicle) par la Nasa, car elle correspond au quatrième vol opérationnel habité d’un vaisseau spatial américain privé lancée vers l’ISS.

Elle va utiliser pour l’occasion une capsule Crew Dragon de SpaceX toute neuve, C212, baptisée Freedom (liberté).

Crédit : Ben Cooper / Twitter

35 expériences européennes

Du côté de l’Agence spatiale européenne, la mission a été baptisée Minerva, du nom de la déesse romaine Minerve, patronne des artisans et du travail.

Ce sera l’occasion pour Samantha Cristoforetti de mener 35 expériences scientifiques et techniques européennes, au milieu de dizaines d’autres expériences internationales, mais aussi d’emporter avec elle… une sélection d’huile d’olives extra vierges italiennes.

Par ailleurs, il n’est pas exclu que l’astronaute italienne puisse effectuer une ou plusieurs sorties en scaphandre à l’extérieur de la station, notamment pour poursuivre l’installation du bras robotique européen ERA, qui a débuté le 18 avril lors de la sortie des cosmonautes russes Oleg Artemiev et Denis Matveïev.

Crédit : ASI / NASA

Passage de relais

Quant à la durée du passage de relais entre les membres des missions Crew 3 et Crew 4, elle devrait durer environ une semaine.

Pour l’heure, la date de retour de Matthias Maurer et de ses trois compagnons est encore incertaine – notons que le cap des 175 jours sur orbite pourrait être atteint le 4 mai par l’astronaute allemand…

Après le retour de Crew 3 et jusqu’à fin septembre, l’Expedition 67 sera dirigée par le cosmonaute russe Oleg Artemiev.

Samantha Cristoforetti, qui avait un moment été pressentie pour tenir ce rôle en fin de mission, occupera pour sa part le poste de responsable du segment orbital Usos (US Orbital Segment).

Elle assumera ainsi la responsabilité de toutes les opérations impliquant les modules et les composants américains, européens, japonais et canadiens de la station.

Crédit : NASA

Pierre-François Mouriaux