Au suivant

Crédit : NASA

Le 24 mars, tandis que l’astronaute allemand Matthias Maurer entame son dernier mois autour de la Terre et que se prépare la mission de l’astronaute italienne Samantha Cristoforetti (avec un lancement aujourd’hui prévu le 19 avril), l’Agence spatiale européenne a officialisé le fait que l’astronaute danois Andreas Mogensen, sélectionné en mai 2009 (en même temps que Thomas Pesquet), allait effectuer un second séjour à bord de la Station spatiale internationale.

L’annonce a été faite au Danemark par le directeur général de l’ESA, Josef Aschbacher, lors de la conférence nationale sur l’espace du ministère danois de l’Enseignement supérieur et des Sciences.

Andreas Mogensen, ingénieur en aéronautique aujourd’hui âgé de 45 ans, avait participé à la mission IrISS, qui avait duré un peu moins de 10 jours (du 2 au 12 septembre 2015), devenant ainsi le premier Danois de l’espace.

Crédit : ESA / NASA

Le voyage aller s’était déroulé à bord du Soyouz TMA-18M, le retour avec le Soyouz TMA-16M.

Entre les Pays-Bas et le Texas

Depuis son retour sur Terre, l’astronaute a notamment navigué entre l’Estec, le centre technique de l’ESA basé à Noordwijk, aux Pays-Bas, et le centre Johnson de la Nasa à Houston, au Texas. Dans le premier, il a travaillé à la mise au point du système de guidage et de pilotage du projet d’atterrisseur lunaire automatique européen EL3 (European Large Logistics Lander). Dans le second, il a régulièrement officié comme « capcom », astronaute en salle de contrôle chargé de la communication avec l’équipage de l’ISS lors des sorties extravéhiculaires.

Crédit : DTU

Il a publié en 2016 un livre de souvenirs, intitulé Min rejse til rummet (Mon voyage dans l’espace), et en 2019 un ouvrage jeunesse, Vil du med i rummet? (Veux-tu aller dans l’espace ?).

(Crédit : Politikens Forlag)

Première historique

Andreas Mogensen va cette fois effectuer une mission de longue durée, qui devrait débuter au second semestre 2023 ou début 2024.

Son lancement aura lieu à l’occasion de la mission Crew 7, à l’aide d’une capsule Crew Dragon de SpaceX dont l’astronaute danois sera le pilote, sous les ordres de l’astronaute américaine Jasmin Moghbeli, qui réalisera son baptême de l’espace ; ce sera la première fois qu’un astronaute étranger se verra confier le pilotage d’un vaisseau spatial habité américain.

Jasmin Moghbeli
Crédit: (NASA/Bill Ingalls)

Auparavant, Andreas Mogensen officiera comme pilote de réserve pour le vol Crew 6, aujourd’hui programmé à partir d’avril 2023.

Attente récompensée

« J’attends cela avec impatience depuis le 12 septembre 2015, date de mon atterrissage après ma première mission », a déclaré Andreas Mogensen à l’annonce de sa nouvelle affectation.

« La Station spatiale internationale est un laboratoire unique, où nous pouvons mener des recherches et des développements technologiques révolutionnaires, et j’ai hâte d’y retourner. L’exploration spatiale consiste à accroître nos connaissances, à élargir nos horizons et à créer le monde que nous voulons habiter à l’avenir : il n’y a rien de plus passionnant ».

Pierre-François Mouriaux