Commandant Cristoforetti

Crédit : ESA / NASA

Vive la reine !

L’astronaute italienne Samantha Cristoforetti est décidément la reine des records : celle qui avait séjourné plus de 199 jours dans l’espace lors de son premier vol et qui est devenue la première « piétonne de l’espace » européenne cet été, va bien prendre le commandement de la Station spatiale internationale, comme cela avait été annoncé en mai 2021, jusqu’à ce que le plan de vol soit « révisé » en mars…

Depuis le début de son second séjour orbital, Samantha Cristoforetti était responsable des opérations du segment orbital américain USOS (US Orbital Segment), qui comprend les parties de l’ISS construites et exploitées par les agences américaine, européenne, canadienne et japonaise.

En succédant le 28 septembre au cosmonaute russe Oleg Artemiev, la jeune femme de 45 ans deviendra le cinquième représentant de l’ESA à ce poste (après le Belge Frank De Winne en 2009, l’Allemand Alexander Gerst en 2018, l’Italien Luca Parmitano en 2019 et le Français Thomas Pesquet en 2021), mais aussi la première femme européenne.

Les limites de la représentation féminine repoussées

David Parker, le directeur de l’exploration humaine et robotique de l’ESA, s’est en félicité : « [Samantha Cristoforetti] repousse une fois de plus les limites de la représentation féminine dans le domaine spatial. »

Et l’ESA de rappeler le rôle du commandant de l’ISS : « Alors que les directeurs de vol dans les centres de contrôle président à la planification et à l’exécution des opérations de la Station, le commandant est responsable des performances et du bien-être de l’équipage en orbite, du maintien d’une communication efficace avec les équipes sur Terre et de la coordination de l’intervention en cas d’urgence. »

« Je suis touchée par ma nomination au poste de commandante et je suis impatiente de mettre à profit l’expérience que j’ai acquise dans l’espace et sur Terre pour diriger en orbite une équipe particulièrement brillante », a pour sa part commenté l’intéressée.

La date exacte de la fin de la mission Crew 4, dans la foulée de l’arrivée de Crew 5 (annoncé le 3 octobre prochain), n’est pas encore définie précisément.

Pierre-François Mouriaux