Les membres de l’Expedition 66 (partie 2)

Avec l’arrivée des membres de Crew 3 le 11 novembre, sept astronautes se trouvent de nouveau à bord de la Station spatiale internationale, pour la seconde partie de l’Expedition 66. Voici leurs biographies succinctes.

Anton Chkaplerov, Russie, 49 ans, est le commandant qui a succédé à Thomas Pesquet. Véritable vétéran de l’espace, cet ancien pilote de chasse sélectionné en 2003, avait déjà passé 533 jours dans l’espace avant sa cinquième mission. Il est arrivé le 5 octobre dernier avec deux membres d’une équipe de tournage d’un film (qui eux, sont repartis avec Oleg Novitski le 18 octobre). Anton Chkaplerov a aussi déjà effectué deux sorties extravéhiculaires.

Piotr Doubrov, Russie, 43 ans, est ingénieur informatique spécialisé dans les logiciels. Il a été sélectionné comme cosmonaute en 2012. C’est son premier vol. Arrivé lui aussi, comme Mark Vande Hei, en avril dernier à bord du Soyouz MS-18, son vol a été prolongé jusqu’en mars 2022. Au 12 novembre, il en est à 216 jours dans l’espace et à 3 EVA.

Mark Vande Hei, Etats-Unis, 55 ans. Lieutenant-colonel de l’US Army, il était contrôleur de vol (détaché par l’armée) à Houston pour les vols ISS lorsqu’il a été sélectionné comme astronaute en 2009 par la NASA. C’est son deuxième vol et – long – séjour à bord de la station. Arrivé en avril dernier avec Soyouz MS-18, son vol a été prolongé avec Doubrov jusqu’en mars prochain. Au 12 novembre, il a passé plus de 385 jours dans l’espace et effectué 4 EVA.

Raja Chari, Etats-Unis, 44 ans, commandant de la capsule Crew 3. Cet ancien pilote d’essai de l’US Air Force a été sélectionné par la NASA en 2017 (le dernier groupe d’astronautes américains à ce jour). C’est son premier vol spatial.

Thomas Marshburn, Etats-Unis, 60 ans, pilote de Crew 3. Il est aussi le vétéran de cet équipage de Crew 3, les trois autres étant des « bleus’ ». Médecin (flight surgeon), il a été sélectionné comme astronaute par la NASA en 2004. C’est son troisième vol spatial (et deuxième longue durée sur l’ISS). Au 12 novembre, il a passé 161 jours dans l’espace et effectué 4 EVA.

Kayla Barron, Etats-Unis, 34 ans. C’est la benjamine de l’équipage et aussi une des plus jeunes astronautes de la NASA à être allée dans l’espace, femmes et hommes confondus. Ingénieure nucléaire et de systèmes de défense de sous-marin sans l’US Navy, elle a fait partie de la première promotion de femmes embarquées en mission à bord de sous-marins nucléaires d’attaque américains. Comme son commandant Raja Chari, elle a été sélectionnée, en 2017 par la NASA et c’est aussi sa première mission spatiale.

Matthias Maurer, Allemagne, 51 ans, est astronaute de l’Agence spatiale européenne (ESA). Ingénieur puis docteur en technologie des matériaux, Matthias Maurer a participé à la sélection ESA de 2008 mais n’a pas été retenu parmi les six astronautes finalistes en 2009. Croyant toujours en ses chances, il est resté disponible et a été sélectionné par l’ESA en 2017, soit après de 8 ans d’attente. C’est son premier vol.

Il y aura deux visites pendant cette Expedition, avec Soyouz MS-20 en décembre prochain puis Axiom AX-1 en janvier 2022 (avec une capsule Crew Dragon).

Puis sept membres d’équipage devront relever Expedition 66 au printemps 2022.

Ce sera d’abord avec le Soyouz MS-21, occupé par trois cosmonautes russes, qui remplaceront Chkaplerov, Vande Hei et Doubrov :

Oleg Artemiev, 50 ans, troisième vol

Denis Matveïev, 38 ans, premier vol

Sergueï Korsakov, 37 ans, premier vol.

Ce sera ensuite avec l’équipage Crew 4, dont fera partie l’Européenne Samantha Christoforetti et qui prendra la relève de Crew 3 (on ne sait pas encore si les équipages se croiseront).

Pour le descriptif du patch Expedition 66, voir https://iss-news.saf-astronomie.fr/2021/10/17/un-ecusson-au-parfum-douest-americain/

Stéphane Sébile